Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Politiques agroalimentaires et la faim dans le monde

Politiques agroalimentaires et la faim dans le monde

Agrimonde-Haïti a pour mission d'informer les internautes sur les politiques agroalimentaires, l'énergie et le développement durable ainsi que les avancés scientifiques dans ces domaines. Il vise la diffusion des informations sur l’évolution de la sécurité alimentaire et former les opinions sur la faim dans le monde et sur tous les sujets connexes. Agrimonde a aussi pour mission de mener des actions concrètes visant a éradiquer la faim.

Un nouveau barrage d'irrigation dans le Nord'est

Il n’aura fallu qu’une cinquantaine de jours au président Jovenel Moïse, qui a prêté serment le 7 février dernier, pour commencer à honorer sa promesse électorale de mettre ensemble la terre, le soleil, les rivières et les gens. Le chef de l’Etat en a fait l’annonce lors d’un cocktail donné en l’honneur des designers et architectes impliqués dans l’organisation du carnaval des Cayes, le dimanche 25 mars, à l’hôtel Karibe.

Un nouveau barrage d'irrigation dans le Nord'est
Un nouveau barrage d'irrigation dans le Nord'est
Un nouveau barrage d'irrigation dans le Nord'est

Un barrage d’irrigation sera la première pierre dans la concrétisation de la promesse que « Nèg bannann nan » avait si souvent claironnée durant sa campagne électorale. « J’ai commencé dans le Nord-Est mon premier barrage d’irrigation », a révélé Jovenel Moïse dans des propos tenus lors de cette soirée de remise de plaques. À en croire le président de la République, ce barrage disposera d’un système de pompage qui va arroser plus de 4000 carreaux de terre. « Le ministère de l’Agriculture va fournir les encadrements nécessaires pour que nous ayons un des plus grands réservoirs, d’une capacité de 25 millions de mètres cubes d’eau, dans une zone aride », a fait savoir Jovenel Moïse, qui annonce également la venue d’experts étrangers qui auront à travailler avec des Haïtiens dans la mise en œuvre de ces différents chantiers agricoles.

En veine de confidences, le chef de l'État n’a pas pu s’empêcher d’évoquer le projet Agritrans. Un projet, selon ses propres dires, qu’il a porté à bout de bras depuis 10 ans. En effet, le président Moïse a confié à l’assistance que depuis novembre 2016 qu’il détenait, de source sûre, des informations selon lesquelles sa compagnie n’était pas compétitive par rapport à la banane du voisin [la République dominicaine, ndlr]. « La variété du voisin donne 30 kilogrammes par bananier », a souligné l’ancien président d’Agritrans, précisant que c’est le présent conseil d'administration de la compagnie qui a décidé sciemment de recommencer avec la plantation. L'objectif est de passer de 18 kilos par an à 30 kilos par bananier sans augmenter la surface, ni la quantité d'eau utilisée.

Des propos qui font écho à ceux de l’actuel président d’Agritrans, Pierre-Richard Joseph, qui, une semaine plus tôt, dans une interview exclusive accordée à la rédaction, avait soutenu que cette destruction délibérée de la bananeraie est en quelque sorte « un mal pour éviter le pire ». Pour ce dernier, il s’agit tout simplement d’un « sacrifice rentable » dans l’attente d’un meilleur rendement. « Je ne serai jamais compétitif avec le rendement que donne l’actuelle variété », avait alors affirmé le président Joseph qui nourrit l’ambition de faire du projet Agritrans une activité pilote pour inviter d’autres entrepreneurs à rejoindre le secteur. Entre autres promesses, Jovenel Moïse a annoncé la mise en exploitation, à partir de cette année, de 10 000 hectares de terre dans le Nord-Est ainsi que le lancement, le 1er mai prochain, de la caravane du changement, consistant en un parc d’équipements lourds, qui se rendra, dans un premier temps, dans la vallée de l’Artibonite pour curer des kilomètres de canaux d’irrigation et réparer des routes agricoles avant de rejoindre le Nord vers le mois d’octobre et le Sud d’ici la fin de l’année.

Source: Le Nouvelliste

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article